03/07/2021

Testament : pour des arcs progressistes

L’âge et la distance : il m’est temps de synthétiser les quelques idées qui se sont imposées à moi depuis vingt ans comme l’essentiel.
Le monde actuel est celui de l’hypercomplexité. Toute société, c’est-à-dire tout groupe humain structuré et se structurant (en familles, classes, églises, pouvoirs…), est faite de conflits. Ils peuvent tous s’analyser au travers d’une grille de lecture à cinq dimensions.

Lire la suite...

03/06/2021

Colombie : le tournant ?

Depuis le 28 avril, la Colombie connaît une révolte d’ampleur inégalée. Plusieurs indices montrent que le pays change profondément et conduisent à se demander s’il n’entre pas dans une nouvelle étape de son histoire.

Lire la suite...

03/05/2021

Dans la famille …, je demande le père

Le sang des femmes qui sont mortes sans un rêve…
Léo Ferré, À toi, 1969

Pour comprendre ce qui suit, il faut imaginer une maison colombienne (voire latino). Quand elle n’est ni building ni individuelle, une maison de ville ou de village occupe entièrement les quelque 100 ou 150 m2 de sa parcelle. À part une façade parfois étroite, elle n’est souvent aérée et éclairée que par les patios qui la percent de haut en bas : chaque appartement des 2, 3, 4… étages a le sien, réduisant les surfaces quand on monte dans les étages, et la luminosité quand on les descend.

Lire la suite...

05/04/2021

L’écriture inclusive est une ânerie

Juste ciel ! L’auteur d’un livre (Sexe, le Grand Organisateur) scientifique et fémino-gauchiste — si si, madame Vidal — ou, ici même, d’une profession de foi féministe (Aussi longtemps…) se livre à une attaque en règle contre la sacro-sainte écriture inclusive. A-t-il d’un coup viré sa cuti, mangé son chapeau et retourné sa veste ?

Lire la suite...

04/04/2021

Mon covid, 3

Aujourd’hui, 4 avril, soit plus de 5 mois après la contagion, mon covid me tient encore une charmante compagnie…

Lire la suite...

04/03/2021

Les deux sœurs

De rue, il n’y en a pas. Que des escaliers. Des escaliers, ravinant depuis les collines comme le lit des torrents. Parfois, une rampe pour les motos. Parfois, un petit terre-plein sur lequel vient se reposer l’escalier. Parfois, seulement un sentier boueux.

Lire la suite...

01/02/2021

Covid et mathématiques

La lutte contre le covid est aujourd’hui un échec. À qui la faute ? On se demande vraiment pourquoi poser une telle question : Macron bien sûr, c’est la faute à Macron. Comme je voudrais essayer de réfléchir, ce n’est pas cette question que je vais me poser, mais celle-ci : à quoi la faute ?

Lire la suite...

05/01/2021

Le système de santé colombien

En ce temps de crise sanitaire, il vaut la peine de s’interroger sur la qualité du système de santé colombien : c’est se pencher d’abord sur ses résultats en matière de santé publique, ensuite sur son organisation, sachant qu’il ne peut s’agir ici que d’une brève synthèse.

Lire la suite...

29/12/2020

Mon covid, saison 2

Résumé des épisodes précédents : le 27 octobre dans l'après-midi, je développe des symptômes à la fois assez proches et assez éloignés d’un gros rhume pour que j'appelle dès le lendemain la ligne d’urgence covid. Celle-ci me fait mettre immédiatement en quatorzaine et me suit durant cette période. Les symptômes ne sont pas très violents et régressent : le 9 novembre, à la fin de la quatorzaine, ils ont pratiquement disparu. Mais on ne m’a jamais fait le test PCR annoncé : il y a suspicion de covid-19, mais pas de certitude.

Lire la suite...

16/11/2020

La quinzaine

Versión española abajo
Un petit détour pour comprendre ce que peut-être la crise sociale générée par le covid-19 (de ce côté rien de nouveau, hélas) en Colombie : la quinzaine.
La quinzaine, c’est une institution en Colombie. Pas la Quinzaine littéraire, non… C’est le rythme auquel sont payés les salariés. Le rythme auquel ceux qui les fournissent peuvent être eux-mêmes payés. Autrement dit, le rythme auquel le pays respire.

Lire la suite...

02/11/2020

Mon covid

Versión española abajo
Si je m’étais vanté de ne pouvoir être contaminé, puisque je suivais toutes les règles requises de biosécurité, et quelques autres, je ne saurais pas où me mettre. Consolation : j’ai toujours dit qu’il n’y avait nulle part de risque 0 et que personne n’était à l’abri. Sans connaître la fin du film, je me propose d’en relater quotidiennement le déroulement.

Lire la suite...

29/10/2020

Vivre dans une guerre urbaine

Versión española abajo
Ce qui suit est un témoignage sur la guerre urbaine qui a ensanglanté la Comuna Trece (13e arrondissement) de Medellín en 2001 et 2002. C’est celui de Luciana et Santiago*, recueilli le 22/10/20 de 14 à 16 h, dans le quartier de Nuevos Conquistadores. Je leur ai demandé comment eux avaient vécu cette période. Je me suis contenté de l’ordonner, de le mettre en forme, de joindre leurs gestes à leurs mots, sans ni gommer ma position d’observateur ni interférer avec leur récit.

Lire la suite...

10/10/2020

Voyage dans les années trente

Cinq mois emmuré par le confinement, perdu au milieu de la cordillère des Andes, loin de la paix de ceux qui laissent une descendance heureuse, loin de ma compagne, j’ai découvert cette décade faste du cinéma français.

Lire la suite...

27/09/2020

France : suicide collectif ?

Je pensais ne plus revenir sur les projections concernant le covid-19. Sentiment que la partie est déjà perdue, crainte, si le virus m’épargne, de risquer la mise à mort tel un messager de Sophocle… Hélas, si les perspectives sont aujourd’hui moins négatives en Amérique latine, elles deviennent depuis 15 jours catastrophiques quant à la France : difficile d´éviter le sujet.

Lire la suite...

16/09/2020

Aussi longtemps…

Versión castellana abajo

Aussi longtemps que nous serons enfants de la patrie
plus que de la matrie,
et plus riches d’un patrimoine
que d’un matrimoine ;

Aussi longtemps que des hommes vénéreront les femmes
comme des déesses,
mais les craindront
comme des démons ;

Lire la suite...

07/09/2020

Migration vénézuélienne et remigration colombienne

L‘histoire humaine, c‘est l‘histoire des migrations humaines. Elles ont eu lieu de tout temps et auront lieu tant qu‘il y aura des hommes : depuis la préhistoire, avec Homo erectus puis Homo sapiens, qui ont conquis la Terre, il y a un million d‘années puis 100 000 ans, jusqu‘à la crise migratoire de 2015 et au-delà...
Paru dans Éthiopiques n° 103, 2e semestre 2019, p. 99-110
Accéder au tiré à part.

04/09/2020

Ça va mieux, mais en pire

Décidément, alors qu’il y a un mois on voulait croire la partie gagnée en Europe, alors que le discours des autorités d’Amérique latine, mais aussi les statistiques du sous-continent, se montraient rassurantes ces derniers jours, les projections s’alourdissent inexorablement. C’est le cas de la Colombie, où on a passé le cap des 20 000 morts le 1er septembre, où on en projetait il y a un mois 33 509 pour le 1er novembre, mais où on pense aujourd’hui atteindre les 44 501 au 1er décembre, date à laquelle la facture continuerait à s’alourdir : le pire est à venir.*

Lire la suite...

17/08/2020

Viol d'une collabo

Comme beaucoup de gens, Mireille Balin a vécu plusieurs vies. Comme peu d’entre eux, elle a été au firmament, star parmi les stars dans l’entre-deux-guerres, avant de sombrer dans la misère après la Libération. Que s’est-il passé entre-temps ? La biographie que lui a récemment consacrée Loïc Gautelier* révèle sa vraie vie. Plutôt : ses quatre vies.

Lire la suite...

12/08/2020

Cartagena de Indias

L´heure était douce pour la côte caraïbe. Sous le souffle de brise, c’est de la muraille de pierre coralienne que montait la chaleur épaisse. Ils y étaient assis, là, et regardaient la mer en silence. Les voix et la cumbia du Café del mar leur parvenaient étouffées.
« Que regardes-tu ? – Port-au-Prince, Santiago de Cuba, Santo Domingo… – Tu ne peux pas les voir ». Il sembla surpris, puis réfléchit. Elle n’avait pas tourné la tête. « Et pourtant, je les vois… » se dit-il en lui-même.
À leurs pieds, sur l’avenida Santander, passa une DeSoto, limousine blanche d’un mariage. Son ronronnement s’estompa et s’en fut se perdre vers Boca grande. Seule une voile ponctuait encore l’immensité.
« Tu lui en veux ? – Pourquoi lui en voudrais-je ? – Elle t’a fait du mal. » Il ne sut que répondre. Ses pensées se perdirent où se fondent les bleus du ciel et de la mer.
Il se tourna enfin vers elle. « C’est qu’elle souffrait, dit-il. Moi je ne veux plus souffrir. Pourquoi devrais-je me venger sur quelqu’un ? »

Cartagena de Indias

05/08/2020

Medellín entre dans la danse (macabre)

Voici un mois, je tirais la sonnette d’alarme quant aux projections épidémiologiques concernant la Colombie. Comment la situation évolue-t-elle ? Sur l’ensemble du pays, les fourchettes se sont considérablement resserrées. D’une projection allant de 13 000 à 228 000 morts au 1er octobre, l’IHME de l’université de Washington est passé à une fourchette allant de 24 000 à 114 000 morts au 1er novembre****. La catastrophe absolue redoutée fait place à une catastrophe relative. La projection médiane, elle, change peu : 33 509 morts au lieu de 35 314 (pour les mêmes dates). Par million d’habitants, cela représenterait tout de même selon le scénario 635, 672 ou 1 579 morts (contre 464, 497 ou 497 en France, qui enregistrerait donc une légère dégradation à l’automne).

Lire la suite...

- page 1 de 8